AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

::. CONTEXTE ×

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Face Cachée


♠.♣.♠.♣.♠.♣.♠.♣.♠.♣.♠.
Age & Orientation ::.
:
Autre(s) Compte(s) ? ::.
:
Autre chose ? ::.
:


MessageSujet: ::. CONTEXTE × Lun 20 Déc - 16:21


Mais qu’est donc Calandine vous demandez-vous… Un mythe ? Une histoire pour enfant ? Une recette de gâteaux ? Une tarte aux figues ? C’est un peu de tout mais surtout de rien ! Allons, je plaisante…

Laissez-moi-vous narrer ce qu’est vraiment Calandine…

Six siècles avant nos jours présents, un jeune homme terrien – Anatole Lightwood, découvrit la Magie lors d’un de ses nombreux voyages à travers le Monde. Personne ne su jamais comment et dans quelles circonstances il l’a découvrit et ce fut un de ses innombrables secrets qu’il emporta dans sa tombe. Apprenant tant et si bien à manier et comprendre cette étrange amie au fil des années, il réussit un jour à la maîtriser parfaitement et devint un Maître Magicien, le premier, l’unique. Puis une nuit, il se demanda de quelle manière il allait utiliser sa merveilleuse connaissance pour le bien de tous… La réponse lui vint le lendemain lorsqu’il lu dans les journaux qu’une énième guerre venait d’éclater. Lassé par les hommes qui ne pensaient qu’à s’entretuer et détruire, Anatole créa alors un paradis, Calandine.

Aussi grande que l'Espagne, cette Dimension-Cité ne devait contenir que de la couleur, que du rêve et de l’enchantement - et c’est ce qu’elle contint. Anatole façonna des arbres aux fruits arc-en-ciel, des plages de sucre et des maisons en nuage... Jamais on ne vit endroit plus beau, plus magique ! La pluie avait le goût d’un chocolat praliné et l’air embaumait la rose. Ne se contentant pourtant pas que de cela, le magicien prit un livre de contes et légendes et donna vie aux animaux représentés sur les images. Il appela cette formule de vie : Carpe Vitam. Apparurent alors dragons et renards au pelage doré, griffons et lutins des prés, ondines et fées minuscules… Ils vinrent peupler les forêts aux arbres géants et les collines planes. Tout semblait parfait au jeune homme. Il débuta ainsi sa vie nouvelle, entouré de ces êtres féériques…

Seulement au bout de trois ans, Anatole ressentit de la solitude. Mettez vous à sa place, il était après tout le seul humain... C’est donc pour briser cette triste compagnie qu’il retourna sur Terre. Il alla de pays en pays (France, Italie, Inde, Maroc...), recueillant de pauvres gens ne croyant plus en rien ou secourant d’autres d’un destin funeste. Son séjour fut plutôt de courte durée mais cela lui suffit pour ramener près de dix à douze mille personnes. Aucune d’elles, lorsqu’elles arrivèrent à Calandine, ne purent en croire leurs yeux. Toutes pensaient rêver ou êtres victimes d’un maléfice douteux de leur esprit. Toujours est-il, n’est ce pas, que le temps fait digérer et admettre certaines choses et ainsi les Calandiens naquirent. Anatole scella le passage entre la dimension où se trouvait la Cité et la dimension où se trouvait la Terre.

Maintenant fallait-il encore gérer la ville et ses contrées ! Ce n’était pas mince affaire… Le pauvre Magicien tenta : une république, une monarchie constitutionnelle, un régime autoritaire, une citoyenneté à la romaine… Rien n’arrivait cependant à satisfaire et respecter les besoins et désirs de tous. Fatigué, le gentilhomme opta pour une nouvelle et toute autre idée. Il allait créer son propre régime – le régime Anatoliste. Il demanda aux Calandiens d’élirent avec sagesse un roi parmi eux excepté lui, s’excluant du vote. Le peuple exauça son vœu et choisît un homme des plus juste et droit, Domino Catalan. Celui-ci décida par la suite avec ses sujets de qui serait ou non de sa cour (Duc, Duchesse, Compte etc.) et cela dans une égalité parfaite et sous l’œil attentif du Magicien. Pour le reste c'est-à-dire les lois et le fonctionnement du régime, le dit monsieur Lightwood ne se prit guère la tête :
Une levée des impôts, l’argent de ceux ci servant à financer des projets pour la Cité, des salariés ayant donc un salaire fixe chaque mois, des commerçants, des écoles et professeurs etc.
En fait Anatole avait prit comme système l’actuel nôtre (France, 2011) et avait seulement remplacé le président et ses ministres par un roi et sa cour. Tout le monde fut satisfait de ce nouvel ordre.

Pour tout de même garder un oeil sur les avancées sociales et techniques de la Terre, Anatole créa une sorte de fenêtre inter-dimensionnelles lui permettant d'observer les humains. Ainsi il pu assister au même titre qu'eux à l'invention du sous-marin (par exemple) pour le reproduire en Calandine.

Un siècle s’écoula sous le joug de la gaité et de la paix. Les hommes et leurs commerces prospéraient, la dynastie Catalan perdurait et Anatole était toujours en vie grâce au miracle de la Magie. Il avait apprit celle-ci à d’autres qui devinrent comme lui, Magiciens et gardiens de la Cité. Les animaux enchantés et créatures fantastiques se multipliaient... Tout n’était qu’oisiveté et bonheur. Cependant le cœur des hommes a un vide qu’il ne pourra jamais combler que par l’envie et l’avarice…Vint donc le « Fatidique Jour » où un Magicien malveillant, Oran Gallacor, subtilisant la formule magique Carpe Vitam d’Anatole, donna vie à Mammon et ses bêtes noires, incarnation du mal dans un roman religieux ramené de la Terre par un Calandien. Deuxième partie du code : -les danettes- prochaine partie dans "Grimoire". Le démon sema misère et malheurs sur Calandine, ravageant les quartiers, les forêts… Ôtant des vies par centaines ! Anatole et le roi de l’époque, Arès Catalan, levèrent une armée de Magiciens pour lutter contre Mammon et ses sbires… Cependant rien n’y fit et de partout les sortilèges et potions volèrent… L’essence de la Magie même éclata en morceaux incolores qui se dispersèrent dans l’atmosphère, troublant l’équilibre de la dimension.

Anatole, effrayé par l’idée de voir son petit monde de bonheur s‘effondrer à jamais et bien que vieux, réunît toutes ses forces et scella le démon dans les entrailles de Calandine, exilant ses partisans dans le Désert Crieur. Cet ultime effort lui coûta la vie mais sauvegarda celle des Calandiens et l’ordre magique retrouva son séant. Oran, lui, fut condamné à la potence pour trahison. Quant aux morceaux d’essence magique circulant dans l’air, ils ne furent jamais récupérés et semblent de toute évidence indépendants. Environ un mois après la mort d‘Anatole, il arriva que l’un d’eux se pose sur un nouveau né ce qui conféra à celui-ci une sorte de don, de pouvoir plus ou moins grand… Changement d’apparence ou possibilité de voler etc. Étrangement ces morceaux d’essence magique ne frappèrent et frappent toujours que des nourrissons… Ont appela ceux-ci les « Enchantés ». Ils n’étaient ni tout à fait humain ni tout à fait être magique.

Les années continuèrent ensuite à s’écouler calmement mais une tension étrange vint doucement peser sur la ville. Dans l’ombre, des personnes souhaitaient prendre le pouvoir avec malveillance…Du fond des entrailles de la Cité, Mammon soufflait des murmures mielleux aux oreilles de celles-ci. Arriva le temps des méfaits… Des Magiciens, Calandiens et même Enchantés pactisèrent avec le démon, lui offrant leurs âmes et services en échange d’une vie exagérément longue et d’une force redoutable… Ils furent nommés : Mangeurs d'Âmes. Ces êtres infâmes et sans scrupules répandirent le malheur autour d’eux et le répandent encore ; insufflant chagrin, tristesse et corruption au sein de la cité. Les Mages bons ne cessent, jours et nuits, de lutter contre eux. Le roi et la reine, trop effrayés et faibles pour assumer la responsabilité et protection de son peuple, se donnèrent la mort. Leurs quatre héritiers, Dalen, premier né, Lazarine, seconde née, Abyss, troisième née et Zadig le cadet, se partagent à l'heure actuelle le pouvoir. Sous peu, cependant, Dalen prendra les rennes et deviendra Roi. Seulement il préfère pour l'heure, en cette période de conflits, assumer les charges à plusieurs.




    Carte de Calandine :

Spoiler:
 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Merci ma chérie ♥️
Revenir en haut Aller en bas

::. CONTEXTE ×

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calandine :: 
•• parmi nous ••
 :: 
± Règles ; Tralala ::.
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit